Jul 19 2019

Match mise sur la digitalisation en magasin

Après plusieurs années de réflexion, les supermarchés Match lancent leur nouveau concept de magasin. Des magasins où le digital a toute sa place.

Match, communication digitale

L’objectif étant pour l’enseigne de faciliter et personnaliser la communication en temps réel avec leurs clients en magasin. Pour ce faire, Match a fait appel à Cenareo pour mettre en place de l’affichage dynamique en magasin.

Après une phase de test de 10 écrans, le réseau Match compte 80 écrans répartis dans la moitié du parc de l’enseigne, à savoir 50 points de vente. Des écrans placés à des endroits stratégiques permettent de diffuser des messages spécifiques comme les horaires ou les jours d’ouverture. Mais également à indiquer l’origine de la viande au rayon boucherie ou à annoncer les offres à venir lorsque le client se trouve en caisse.

Mais ces écrans ont surtout le but de créer une expérience utilisateur fluidifiée, une image de marque modernisée et une relation client renforcée. En plus de développer une fidélité forte avec la marque, ces écrans peuvent également permettre à l’enseigne de pousser des contenus adaptés comme le drive ou encore le click and collect.

Pour aller plus loin 

Pour continuer la dématérialisation de sa PLV, Match a décidé de mettre en place 50 écrans plus petits, tous connectés au wifi. Une présence dans 50 magasins pour promouvoir une marque bio dont Match a l’exclusivité en France.
Tout est centralisé et tous les messages publicitaires sont identiques, plus besoin au directeur de magasin de réaliser la mise en place de sa PLV lui-même.

Jul 18 2019

H&M et son miroir connecté à New-York

De l’autre côté de l’Atlantique, H&M a installé un miroir connecté en collaboration avec Visual Art, Ombori et Microsoft. Une nouvelle technologie pour créer une expérience client inédite et par la même occasion augmenter le trafic en magasin.

H&M, Times Square, New-York

L’objectif est véritablement de proposer une expérience différenciante et engager les clients. Lancé début Juillet, le plus grand magasin H&M du monde a déjà enregistré en moyenne 150 interactions quotidiennes et 85% de téléchargements.

Miroir, mon beau miroir 

H&M, miroir mon beau miroir Le principe est simple, les clients se rendent au deuxième étage du magasin situé sur Times Square à New-York et découvrent le miroir nommé “Voice Interactive Mirror”. Comme son nom l’indique, en plus d’être un miroir connecté, il est doté d’un assistant vocal.

H&M, assistant vocal Une fois devant, le miroir demande au client ce qu’il veut faire après avoir effectué une reconnaissance faciale. Un selfie ? Une inspiration mode ?

H&M, selfie Après avoir réalisé le selfie, le client a la possibilité, s’il a un iphone, de scanner la photo grâce à la présence d’un QR Code sur le miroir. Il peut également souscrire à la newsletter de la marque et bénéficier de 20% sur ses achats.

H&M, son miroir connecté Quand aux inspirations look, le client choisit entre la mode féminine et la mode masculine pour commencer. Ensuite, il a la possibilité de télécharger son look en utilisant le même procédé que celui du selfie. Il peut ensuite l’acheter en choisissant sa taille et la couleur tout en bénéficiant de la réduction de 20%.

Une révolution technologique qui s’apparente à du phygital et qui permet de créer une expérience novatrice en magasin.
H&M vient-il de mettre en place le futur de ses magasins ?

Jul 17 2019

Leroy Merlin Cuisine, son concept store à Nice

Pour le lancement du nouveau programme de cuisine Delinia ID, le magasin de Nice a voulu apporter une réponse différente et innovante, entre accompagnement et conseils. Découverte.

Leroy Merlin Cuisine

Un showroom 

Sur 100 m², les clients de ce concept store pourront découvrir 5 modèles de cuisine Delinia ID mêlant différents styles et aménagements.

Leroy Merlin, un showroom

De l’interactivité, de l’humain et du phygital 

Pour permettre à la clientèle d’accéder à la totalité des modèles de cuisine, un écran interactif a été installé. Ce dernier permet d’affiner les choix notamment de styles, d’aménagement et d’accessoires. Egalement, le “Social Wall” #byleroymerlincuisine permet aux clients de visionner les photos postées par les internautes sur les réseaux sociaux.

Après avoir pris un rendez-vous en ligne avec un conseiller, les clients se voient accompagnés et conseillés de A à Z dans leurs projets. De l’étude des attentes à la modélisation 3D en passant par la prise de commande, la livraison sans oublier la pose. Les clients bénéficient des conseils de la force de vente gratuitement.

Un espace unique 

Leroy Merlin, un espace unique

Un espace unique est également présent. En effet, un atelier de 64 m² dans lequel un îlot central et des tables modulables font office a été installé. Un lieu ouvert aux événements mettant en avant les chefs locaux mais aussi les habitants et l’organisation de leurs événements de type anniversaire. Un atelier permettant l’expérimentation réelle de l’ergonomie, la modularité et les différentes fonctionnalités des cuisines Delinia ID.

Un programme, des équipes professionnelles 

Leroy Merlin, un programme, des équipes professionnelles

Ce programme propose en totalité quelques 140 modèles de façades, 27 poignées différentes, des solutions intelligentes d’ouverture, des aménagements astucieux et des nouveautés dans le rayon décoration. Delinia ID a été imaginée par une équipe internationale de designers, chefs de produits, architectes, ingénieurs et ergonomes afin de permettre aux consommateurs français de créer la cuisine qui leur ressemble.

Jul 16 2019

Ray Ban s’installe à Paris

Après Milan, New-York et Londres, c’est au tour de Paris de voir débarquer la marque emblématique. En Juin dernier, rue de Rivoli, Ray Ban a ouvert ses portes pour la première fois en France. 70 m² dédiés à la marque. Entre modernité, phygitalisation et tradition, bienvenue chez Ray Ban.

Ray Ban s'installe dans la capitale

L’ambition de la marque est claire et assumée : créer une expérience divertissante mais surtout unique. Evidemment, Ray Ban ne s’éloigne pas des caractéristiques qui ont fait son succès et sa renommée. Ainsi, la devanture reprend le rouge vif de l’enseigne, quant à l’intérieur, le gris est maîtrisé du sol au plafond.

Ray Ban, bienvenue au phygital 

Ray Ban, bienvenue au phygital

Dès la devanture, le ton du phygital est donné. En effet, les clients peuvent visionner la dernière campagne de communication de la marque, #ProudToBelong, sur de grands écrans LED positionnés sur la vitrine du magasin.

À l’intérieur, l’expérience continue. La marque a mis en place plusieurs outils interactifs.

Ray Ban, bienvenue au phygital Des outils phygitaux pour que les clients puissent interagir avec les différents contenus de la marque mais surtout se familiariser avec cette nouvelle approche. Afin de leur permettre de consulter de façon ludique et connectée, Ray Ban a mis en place un catalogue interactif ainsi que des tablettes aux 4 coins du magasin.

Incontournables et Editions Limitées 

Ray Ban, incontournables et editions limitéesRue de Rivoli, les clients pourront retrouver les incontournables de la marque, les éditions limités et également les dernières collections optiques et solaires. Mais aussi l’offre “100% authentique” disponible chez plus de 500 opticiens partenaires de la marque. Une offre comprenant des verres correcteurs unifocaux ou progressifs avec une monture griffée Ray Ban.

Sur la scène de la distribution 

ray Ban, sur la scène de la distribution

Ray Ban compte bien continuer son implantation sur le marché des magasins physiques en propre. En effet, selon Filippo Resini, directeur des ventes de la zone EMEA* de la marque, avec l’ouverture parisienne et la conception pensée spécialement pour les 70 m² de la boutique ; la marque entame une “nouvelle étape décisive dans son incursion sur le marché de la distribution”.

Alors verrons-nous de plus en plus de boutiques Ray Ban ouvrir leurs portes ?
Ray Ban réussira-t-il son ambitieux pari ?

*EMEA : Europe Middle East & Africa

Jul 15 2019

Au Luxembourg, Auchan et la consommation du futur

La grande distribution est en pleine crise, les magasins se vident et font l’objet de vives critiques. Trop austères pour certains, trop grands pour d’autres ou encore synonyme de “mal bouffe”, la grande distribution doit redorer son blason auprès des consommateurs. Avec une perte historique d’1 million d’euros l’année dernière, Auchan a réagi en ouvrant au Luxembourg son laboratoire de la consommation du futur.

Auchan Luxembourg

Ainsi Auchan Cloche d’Or a fait peau neuve. 12 000 m² sur lesquels les innovations et les concepts sont au rendez-vous. Pour Frédéric Vital, directeur du Auchan Cloche d’Or, le but de ce changement est de cibler et d’attirer une clientèle âgée de 25 à 35 ans alors que la cible est plus traditionnellement âgée de 45 à 50 ans.

La transparence 

Auchan Luxembourg, la transparence

 

À la Cloche d’Or, Auchan mise sur la transparence. Tant sur les produits que l’enseigne cultive directement dans certains rayons comme les herbes aromatiques ou encore avec la préparation sous les yeux des clients des pâtisseries et autres spécialités du corner “traiteur”.

Auchan Luxembourg, la transparence

La mise en scène 

Auchan Luxembourg, la mise en scène

Pour innover et surprendre, l’enseigne a mis en scène quelques-uns de ses rayons à l’instar de celui des bagages. Avec la mise en scène du type tapis d’aéroport, le rayon enregistre 20 à 30% de ventes supplémentaires par rapport à un rayon “classique”.

Certains rayons ont été supprimés comme le textile adulte femme et homme ainsi que ceux du jardinage et du bricolage. D’autres ont vu leur surface se réduire comme la partie électronique pour le grand public due à la forte concurrence des enseignes spécialisées et d’internet.

Auchan Luxembourg, la mise en scène

Quant aux promotions, elles ne sont plus en têtes de gondoles mais cachées au fond du magasin où un espace leur est réservé.

Auchan Luxembourg, la mise en scène

Le restaurant 

Auchan Luxembourg, le restaurant

Nouvelle expérience pour les clients, le restaurant installé en plein cœur de l’allée centrale. Misant sur la transparence et la traçabilité des produits, tout est préparé sur place par les 70 cuisiniers embauchés pour l’occasion. En plus de donner des idées de recettes aux clients avec les produits issus du magasin, le restaurant qui propose des menus à 20€ est une véritable cash machine pour l’enseigne.

Auchan Luxembourg, le restaurant

Les services 

Nouvelles armes pour Auchan : les services. Le magasin de Luxembourg propose plusieurs services complémentaires.

Auchan Luxembourg, les services

À l’étage, des cours de sport sont proposés pour 10€ de l’heure en compagnie d’un coach professionnel. Un mini centre esthétique a pris place derrière le rayon des bières et propose des manucures à 30€. Pour le plaisir des enfants et pour 10€ pour les parents, les pâtissiers peuvent garder les enfants et effectuer avec eux un cours de cuisine.

Auchan Luxembourg, les services

Et pour finir, les clients peuvent assister à un concert juste entre le rayon jouets et celui des lessives.

Auchan Luxembourg, les services

Pour l’enseigne, un seul mot d’ordre, redonner du plaisir à consommer et permettre d’augmenter ses marges dégagées de 20 à 30% comme l’indique Cyril Dreesen, directeur général d’Auchan Retail Luxembourg.

Le revers de la médaille 

Avec ce nouveau concept de magasin, Auchan Cloche d’Or a dû supprimer 12 postes de vendeurs hi-fi, 50 postes dans le domaine de la logistique et une vingtaine de caisses puisque la majorité est désormais automatisée.

Auchan Luxembourg, le revers de la médaille

De plus, selon Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, tous les magasins ne pourront pas créer la grande distribution du futur. En effet, rénover un supermarché coûte entre 5, 10 et peut atteindre les 15 millions d’euros de coûts. Un montant que beaucoup d’enseignes ne pourra pas se permettre. Nous assisterons alors à la mort lente de multiples enseignes qui emploient aujourd’hui plus que 330 000 personnes.

 

Pour voir le reportage vidéo : Le laboratoire de la consommation du futur

Jul 12 2019

Marketing, point de vente : et les lauréats sont …

Depuis plus de 50 ans, POPAI, association des annonceurs, distributeurs et créatifs du marketing et du point de vente décerne ses awards.Tour d’horizon des lauréats primés pour leur aménagement ou encore leur opération ponctuelle.

Petit Bateau et son agencement ludique 

Petit Bateau

 

Avec son concept de magasin “cabane”, Petit Bateau a été récompensé pour son agencement innovant et ludique. La marque s’est démarquée grâce aux couleurs utilisées et surtout par la modularité de son concept grâce aux panneaux métalliques et barres en bois.

Sisley et sa réalisation unique 

Sisley

Toujours dans la catégorie du concept magasin, Sisley a reçu une récompense pour sa réalisation unique. Une récompense pour le corner “travel retail” mis en place à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle et son meuble aux codes luxe doté de verres gravés et rétroéclairés et de laiton patiné.

Celio et sa collection capsule 

Celio

Côté mode, c’est l’enseigne Celio qui rafle la mise. Une victoire pour sa collection capsule réalisée avec son partenaire CCO PLV & Paries pour l’agence spatiale américaine NASA.

Benefit et son podium make-up 

Benefit

La marque a été primée pour son podium make-up installé dans le magasin Sephora des Champs-Elysées permettant aux clientes de tester les produits dédiés aux sourcils.

Diptyque et sa vitrine de Noël 

Diptyque

Primée pour sa vitrine de Noël qui a fait sensation dans plus de 450 points de vente de la marque, Diptyque décroche le prix de la plus belle vitrine.

Chanel également a été récompensée pour son présentoir accueillant “Les Eaux” de la marque.

Au vu des transformations engagées par les marques dans leurs enseignes développant ainsi de nouvelles expériences clients, les enseignes présentes cette année le seront-elle encore l’année prochaine ?

Older posts «