«

»

Mar 08 2013

Achats et retailers multi-canal : 58, 35, 10, 7 et 50 – Les chiffres de Connected Store

Pour les chiffres de cette semaine, nous nous intéressons au rapport annuel de PwC pour 2013 intitulé Demystifying the online shopper : 10 myths of multichannel retailing (Démystifier le shopper online : 10 mythes du retail multi-canal).
Des chiffres liés au multi-canal

Publiée en janvier 2013, l’enquête permet de casser les mythes liés au comportement des consommateurs dans l’environnement retail d’aujourd’hui. Le rapport se base sur une étude réalisée auprès de plus de 11000 shoppers dans 11 pays différents.

Dans ce billet, nous vous proposons plus particulièrement un focus sur le mythe n°9 : Online retail is cannibalizing sales in other channels (Le retail online cannibalise les ventes des autres canaux) qui illustrent le fait que les shoppers online dépensent plus quand ils utilisent plusieurs canaux.

Plus précisément, on y apprend que :

  • Environ 58% des répondants disent qu’ils dépensent plus chez leur retailer favori quand ils utilisent plusieurs canaux.

  • Egalement dans une logique multi-canal, 35% des répondants disent même dépenser 10% de plus et davantage.

  • 7% des répondants vont même jusqu’à dépenser 50% chez leur retailer favori quand ils utilisent différents canaux pour leurs achats.

(source)

Achats et retailers multi-canal

Mais, parce qu’il y a un “mais”, ces dépenses en plus n’ont lieu que chez les retailers favoris et le rapport précise que la plupart des consommateurs ne font leurs achats en utilisant plusieurs canaux que chez un petit nombre de retailers.

Toujours selon le rapport, seulement 5% des consommateurs font leurs achats chez plus de 5 retailers via plusieurs canaux, tandis que le nombre s’élève à 57% chez les retailers traditionnels et 20% chez les pure players. Des chiffres qui illustrent bien le rôle toujours prépondérant du commerce physique, mais aussi l’importance stratégique de proposer une expérience véritablement cross-canal au sein d’un point de vente. Cela pour faire en sorte que la synergie entre les deux mondes s’opèrent là où le shopper attend le plus qu’elle ait lieu et ainsi augmenter sa satisfaction lors de son parcours d’achat.

Articles similaires:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>