«

»

Oct 05 2018

Amazon 4-star : l’avis client d’aujourd’hui créera-t-il le magasin de demain ?

Amazon a ouvert le 27 septembre dernier son nouveau concept de magasin Amazon 4-star, une boutique qui ne vend que les articles les mieux notés par les acheteurs en ligne.

Amazon continue son expansion dans le retail physique en ouvrant Amazon 4-star, un magasin qui regroupe les produits vendus sur leur plateforme e-commerce ayant récolté un minimum de 4 étoiles en avis client. Et pour ajouter du cachet à l’expérience client, le pure player n’a pas lésiné côté lifestyle en ouvrant sa boutique à New York, dans le quartier culturel et artistique de Soho, à Manhattan.

amazon-4-star-avis-client

L’emplacement comme critère décisif

L’approvisionnement des magasins est géolocalisée et recense les meilleurs ventes et produits tendances en ligne de la zone géographique, avis clients à l’appui. A l’image du site, ils y ont même réuni les produits associés et fréquemment achetés. Alors, lorsque l’on dit qu’Amazon 4-star a choisi de s’implanter à Soho, Manhattan, New-York, entendons que le pure player nous invite dans le temple New-Yorkais de la consommation.

Il s’agit là d’un enjeu stratégique pour le e-commerçant qui propose des prix 20% à 35% plus élevés que sur le site, excepté pour les détenteurs d’Amazon Prime qui se verront offrir les mêmes prix que sur le site Internet. L’objectif serait donc de privilégier une relation client que le online ne permet pas, et de générer par la même occasion de nouveaux abonnements Amazon Prime.

amazon-4-star-variation-prix-magasin-prime

Un pure player très brick and mortar

En dehors de cette stratégie ciblée d’Amazon 4-star qui vise à proposer des produits de qualité pertinents pour la clientèle, le magasin ne semble pas passer le cap du Commerce Phygital, comme on n’aurait pu l’attendre de la part de l’un des précurseurs du modèle staffless (Ndlr: Amazon a ouvert des boutiques Amazon Go, dont la spécificité est qu’il n’y a aucun personnel de vente).

Bien qu’il se modernise discrètement au niveau du système d’encaissement qui reposent sur le cashless (Ndlr : le règlement ne peut se faire en liquidité), avec un paiement soit par carte bancaire, soit via l’application, le paiement en mobilité et les outils omnicanaux ne semblent pas être à l’ordre du jour.

 

Articles similaires:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>