«

»

Feb 15 2011

Applications tactiles d’aide à la vente : “on ne peut pas échapper à cette étape là”

Suite à l’organisation d’un concours d’applications MultiTouch lancé il y a un peu plus d’un an par la SNCF et dont l’objectif affiché était « Imaginons les points de vente SNCF de demain », quelques rares boutiques SNCF ont pu expérimenter les applications lauréates.

Quels sont les retours vis à vis de cette expérience ?

Eh bien il semble qu’ils soient plutôt très positifs, comme l’atteste ce reportage vidéo dans lequel responsables, vendeurs et clients nous livrent leurs témoignages  :

Comme vous avez pu l’entendre dans la vidéo ci-dessus, outre le fait que ce “nouvel outil de distribution” permet à la SNCF d’avoir “un coup d’avance”  l’un des grands avantages de ces bornes tactiles en point de vente réside dans l‘amélioration du dialogue entre les vendeurs et leurs clients.

L’agent commercial Frédéric Mariaud de la boutique des 4 temps à la Défense l’explique d’ailleurs très bien :

Dans les points de ventes actuels, le client avait une tendance à vouloir regarder ce que l’on faisait, interagir avec nous et l’avantage de cette technologie là, c’est que l’interaction client-vendeur fait que le dialogue coule beaucoup plus facilement

Grâce à ce type de dispositif tactile (voire MultiTouch), le vendeur n’est plus seulement un prescripteur, mais devient un véritable conseiller de vente. De quoi redorer le crédit des vendeurs, et par là, réconcilier le couple vendeur-consommateur actuellement à la dérive !

Par ailleurs, parmi les autres témoignages des vendeurs, tous très instructif, il est intéressant de relever en particulier les suivants :

  • Cela va nous permettre de nous perfectionner dans les produits que l’on va proposer
  • Dans le principe de : est ce qu’on peut nous remplacer ? internet le fait très bien quelque part. Maintenant, il y a toujours des gens qui reviennent de l’internet pour nous voir”

Comme il l’est précisé dans ce reportage, il s’agit uniquement d’un test via des dispositifs tactiles dont le contenu est fictif (destinations, prix,etc.) ou pour être plus précis : non connectés. Cependant, on comprend bien que si cette expérience débouche un jour sur un déploiement concret, ces applications tactiles devront forcément être connectées au contenu proposé par le site internet de la SNCF.

Bref, au vu de ces retours positifs il semble assez problable que la SNCF concrétise un jour cette expérimentation. Et ce serait d’ailleurs une erreur de ne pas le faire puisque comme le dit si bien Olivier Aube, un agent commercial SNCF interviewé :

“On ne peut pas échapper à cette étape là”

Articles similaires:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>