BlackBox, le magasin autonome de Monoprix

Inspiré du parcours client d’Amazon Go, le groupe Casino a décidé de créer un concept de magasin autonome et automatisé. Ainsi BlackBox est né et a ouvert ses portes à Clichy, au pied du siège social du groupe.

BlackBox, le magasin autonome de Monoprix
BlackBox, le magasin autonome de Monoprix

BLACKBOX, UN NOUVEAU CONCEPT

Sorti seulement après 18 mois de travail, BlackBox est le fruit de multiples collaborations technologiques. Ainsi, l’israëlien Shekel BrainWeig a participé avec son système de capteurs avancés pour mesurer les poids des articles en rayons.

Quant au paiement, il s’agit de l’œuvre d’Ingenico et d’Oreka.
« Ce projet construit de A à Z en interne, est une étape supplémentaire pour la fluidité du parcours client. Il marque l’ambition de tester une technologie qui rend les clients autonomes dans ce parcours » déclare Martin Camels, directeur de l’innovation du groupe Casino.

Bien que BlackBox se rapproche fortement d’AmazonGo, ces derniers diffèrent. En effet, Amazon a créé la technologie Just Walk Out basée entièrement sur un système de caméras. Ainsi, ces dernières couplées à l’intelligence artificielle permettait d’associer un consommateur avec les produits qu’il prend ou remet en rayon.
Toutefois, BlackBox ne contient aucune caméra pour se plier aux règles RGPD. Le concept ne repose que sur un système de capteurs. « Cela nous permet d’être en règle avec la CNIL. Nous avons mené des tests car la solution repose aussi sur l’intelligence artificielle et elle apprend au fil des usages. Nous sommes désormais sur un taux d’erreur inférieur à 1%«  précise Lorraine Gentin, Directrice adjointe de l’innovation et de la transformation digitale du groupe Casino.

BlackBox, le magasin autonome de Monoprix
BlackBox, le magasin autonome de Monoprix

BLACKBOX, DES OUTILS EPURES

L’entrée dans le conteneur se fait après avoir présenté à un terminal placé à l’entrée un moyen de paiement, carte bleue, ApplePay ou GooglePay.

Avant de sortir du conteneur, la liste des produits sélectionnés s’affiche sur un écran et il suffit alors au consommateur de la valider.

De plus, BlackBox propose une offre de produits réduite. En effet, seulement, 300 références sont présentes et sont majoritairement du snacking salée sucrée ou des produits d’hygiène.

Pour le réapprovisionnement, BlackBox mise sur la proximité avec sa maison mère. En outre, le conteneur repose sur une alimentation électrique simple et un réseau 4G.

BlackBox a donc sur allier les minimums requis pour la visibilité d’un tel concept, tout en limitant les gammes de produits et les emplacements de ces conteneurs. Une stratégie qui devrait avoir un impact sur la rentabilité.

BlackBox, le magasin autonome de Monoprix
BlackBox, le magasin autonome de Monoprix

Olivier Rego, Directeur de l’enseigne Monop’ justifie ce positionnement en avançant que le panier moyen des consommateurs est entre 6 et 10 euros. La fidélité des clients étant par ailleurs encore à établir pour ce type d’achat, pas de frais de développement et de maintien d’un univers applicatif.

En ce qui concerne le chiffre d’affaires estimé, l’enseigne mise sur 30 à 60 000 euros par mois selon les emplacements.
Les BlackBox seront positionnées à proximité des magasins physiques afin de faciliter les approvisionnements. « L’usage n’est pas le même, il n’y aura pas de cannibalisation » assure Olivier Rego. « Dans des zones de gros flux, aux heures de pointe, cela peut même être complémentaires pour éviter des queues trop longues. »

DES DIZAINES DE BLACKBOX POUR 2021

Bien que le concept ait des ajustements à faire, il a quand même de beaux jours devant lui et est soutenu massivement par sa maison mère.

En effet, le groupe souhaite installer ses conteneurs dans des « zones de flux » comme dans les gares, les aéroports, les facs, les parking d’hôpitaux.

« Nous avons un plan de développement qui est amené à évoluer en fonction de la situation sanitaire. La technologie est appelée à être exploitée dans des magasins traditionnels, notamment auprès des franchisés. On espère une exploitation de cette technologie encore plus importante pour les autres enseignes du groupe [ndlr Franprix, Casino], ou bien même en proposant cette technologie à d’autres distributeurs. Mais ce sera sur du moyen terme« , conclut Olivier Rego.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.