«

»

Jul 03 2012

Bornes iPads : une solution inadaptée et peu fiable (by Michael Ionescu)

Aujourd’hui, nous revenons sur un enjeu qui nous intéresse particulièrement : l’utilisation de tablettes en tant que bornes connectées en magasin. L’article qui suit est une traduction provenant du site américain www.kioskmarketplace.com. Michael Ionescu y analyse la mauvaise expérience de sa propre société. En effet, il explique qu’utiliser des iPads en tant que bornes apparaît vraiment comme une solution inadaptée et peu fiable.

Voici la traduction de l’article en question :

“Ma société utilise des bornes iPads depuis une année environ. Nous voulions les tester dans un projet spécifique de bornes qui, si le succès était au rendez-vous, aurait pu ouvrir une voie toute tracée dans le remplacement des solutions de bornes all-in-one. Pour ceux qui ne s’intéressent pas spécialement à cet enjeu, laissez-moi vous expliquer : une nouvelle tendance s’est propagée dans l’industrie. Cette tendance implique de placer des iPads dans un socle sécurisé pour les utiliser en tant que solution de bornes libre-service.

Au début, cela peut être considéré comme une très belle idée, mais utiliser des iPads pour remplacer des bornes all-in-one est manifestement une solution déraisonnable dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, c’est une demi-tentative pour mettre en application un réseau de libre-service à bas prix. Pour ceux qui lisent régulièrement mon blog, je m’intéresse principalement à la bonne qualité et à la fiabilité du produit, simplement car les bornes digitales sont destinées à un usage public. Les clients discutent entre eux, c’est pourquoi, chaque fois qu’une borne mal adaptée est placée en magasin, cela diminue la confiance des consommateurs. Et, il faut savoir que l’iPad utilisé en tant que borne, échoue dans beaucoup des enjeux de qualité et de fiabilité que je décris ci-dessous.

  • Ecran tactile : L’iPad n’est pas un appareil commercial et son écran n’a pas vocation a être allumé et utilisé par le public 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il est destiné à être utilisé de façon intermittente. Il est nécessaire de l’éteindre. Après des heures d’utilisation intensive, l’écran finit par ne plus répondre et l’appareil a besoin d’être redémarré.
  • Le Freeze d’applications : Aussi fiables que les produits Apple sont devenus, le freeze des applications est une norme pour le produit. Même sur mon propre iPad, je ne pense pas avoir possédé une seule application qui n’ait bloqué à un certain moment. En ce qui concerne nos appareils personnels, ce n’est pas très grave. On peut, au choix, redémarrer l’appareil ou rédémarrer l’application en appuyant sur le bouton central. Ce procédé devient difficile sur une borne iPad car cela demanderait qu’une personne soit constamment en train de vérifier les appareils pour prévenir ce genre de situations, mettant ainsi en échec le principe de libre-service automatique.
  • L’absence d’Internet filaire : L’iPad peut seulement utiliser une connexion Internet sans fil : c’est très pratique pour le consommateur moyen. Dépendre d’une connexion filaire est devenu quelque chose de pénible pour la plupart des gens. Le vrai problème vient du fait qu’aucune connexion sans fil n’approche une fiabilité de 100%, et risque ainsi de sauter surtout en cas de fort trafic sur un réseau public de type hotspot. Parfois, cette déconnexion n’est pas un problème car l’iPad peut se reconnecter, mais la déconnexion peut engendrer d’autres problèmes, comme le freeze d’applications.

Ces problèmes ne sont pas forcément difficiles à régler, mais, quand il s’agit de bornes self-service ouvertes au public, chaque petit problème ajoute une nouvelle couche de complexité. Cela finit par causer davantage de dépenses et davantage de temps alloués à la résolution du problème, au lieu de présenter de l’information d’une manière utile.”

(Retrouvez ici l’article original de Michael Inoescu)

Pour compléter l’analyse de cet expert, nous rajoutons même un troisième élément qui, pour nous, fait que l’iPad, et plus généralement les tablettes utilisées en tant que bornes, représentent une solution plutôt inadaptée pour les magasins connectés :

  • La petite taille de l’écran : Force est de constater que les écrans connectés en magasins, plus que de simples dispositifs en self-service, deviennent de véritables outils de support au dialogue entre un vendeur et un client. Or pour que cet échange entre deux personnes (ou plus) soit le plus confortable et le plus naturel possible il faut que l’écran soit lui aussi confortable pour cet usage à plusieurs. Cependant la taille d’écran de l’iPad, qui est un appareil conçu avant tout pour un usage personnel, n’est pas optimisée pour une discussion entre un vendeur et le consommateur.

Voici là un article qui complète assez bien notre série de billets intitulée : Borne iPad en magasin : une bonne idée ?

Partie 1 : introductionPartie 2 : exemplesPartie 3 : l’aspect matérielPartie 4 : l’avis de 2 experts

Et vous, qu’en pensez-vous, avez-vous déjà utilisé une borne iPad en magasin ?

Articles similaires:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>