Brûlerie Belleville, le café par abonnement

Fondé en 2013, Brûlerie Belleville mise sur un café « zéro résidu de pesticides ». Une spécialisation permise grâce à un écosystème reposant sur 3 variétés de cafés, un atelier artisanal de torréfaction et un programme de vente de café en ligne.

Brûlerie Belleville, le café par abonnement
Brûlerie Belleville, le café par abonnement

DU CAFE PAR ABONNEMENT

Trois ans après le lancement de l’abonnement par Nespresso, beaucoup de start up ont suivi le pas

A l’instar de ces dernières, Brûlerie Belleville se positionne également sur cette tendance, entre artisanat, importation et services aux consommateurs.
C’est en ce sens que David Flynn et Thomas Lehoux décident de créer en 2013, Brûlerie Belleville.

Tous deux propriétaires de cafés dans Paris, ils s’approvisionnent en Europe faute de trouver des grains de qualité en France.

Brûlerie Belleville, le café par abonnement
Brûlerie Belleville, le café par abonnement

UNE ASCENSION FULGURANTE

Pour débuter, les deux entrepreneurs se concentrent sur la torréfaction. « Le premier mois, nous ne ciblions que les professionnels. Nous avons ensuite commencé à ouvrir notre lieu au public le week-end et avons décidé de lancer notre site internet dès la première année, avec un concept d’abonnement » confie David Flynn.

Aujourd’hui, 6 ans après, Brûlerie Belleville compte 30 employés, 4 adresses parisiennes et a son siège dans le 19ème arrondissement.
Brûlerie Belleville a d’abord été financé par les fonds propres des deux amis avant de bénéficier d’une levée de fonds.

Brûlerie Bellevile, le café par abonnement
Brûlerie Bellevile, le café par abonnement

La réussite du projet : sa singularité.

« Nous nous différencions sur les assemblages de grains, auxquels nous portons une grande attention. Nous nous focalisons également sur la sélection des producteurs respectueux de leurs terres » indique David Flynn.

ZERO RESIDU DE PESTICIDES

En Janvier dernier, David Flynn et Thomas Lehoux lancent le programme « Zero Résidu de Pesticides ». Un programme dont la production est testée par un laboratoire. Des résultats que les clients peuvent regarder grâce à un flashcode positionné sur les emballages.

Une alternative au « tout bio » pour Brûlerie Belleville car cette gamme reste complexe à appréhender.

En effet, « nous proposons des cafés certifiés bio mais cela reste compliqué. De nombreux producteurs renoncent à cette certification car les primes de bio demeurent très faibles et le prix du café, en ce moment, est extrêmement bas » explique le fondateur.

Brûlerie Belleville, le café par abonnement
Brûlerie Belleville, le café par abonnement

Il va plus loin en affirmant « par ailleurs, les vérifications consistent surtout en un audit financier. Il est possible d’acheter des pesticides en espèces sans le déclarer afin que cela n’apparaisse pas dans la comptabilité.« 

De plus, la certification n’est pas homogène pour tous puisqu’il en existe une pour l’Europe, une autre pour l’Amérique et encore une autre pour le Japon.

FAIRE GRANDIR SA COMMUNAUTE

A ce jour, la vente par abonnement représente 15% de l’activité de la marque. Un résultat que Brûlerie Belleville espère voir doubler d’ici la fin de l’année.

Tout se fait en interne à l’exception des photos et de la logistique, deux aspects qui sont externalisés.

Brûlerie Belleville, le café par abonnement

En outre, Brûlerie Bellevile propose de nombreux événements dans ses magasins afin de créer une véritable communauté tant online qu’offline.

Un succès grandissant qui a su puiser sa force auprès de ses clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.