Jennyfer, faire payer quelqu’un d’autre son shooping

Fier de sa nouvelle stratégie de reconquête, Jennyfer continue d’innover. Après avoir opéré une refonte globale de son site ecommerce en simplifiant le canal d’acaht, le groupe va plus loin en lançant le « Pleaz Pay ».

Jennyer, Pleaz Pay
Jennyfer, faire payer quelqu’un d’autre son shopping

UNE MARQUE EN PHASE AVEC SES CLIENTS

La marque s’adressant aux 10-19 ans leur permet ainsi de faire payer leur shopping en ligne par un proche.

En effet, il suffit d’envoyer son panier par SMS, Messenger, WhatsApp ou mail. La personne le recevant n’a plus qu’à régler et le tour est joué.

Un projet baptisé « Pleaz Pay ».

Jennyfer, Pleaz Pay
Jennyfer, faire payer quelqu’un d’autre son shopping

PLEAZ PAY

Pour le groupe, cette application est la solution pour de nombreux jeunes qui n’ont pas encore de carte bleue et qui font leur shopping entre amis.

Selon Jean-Philippe Evrot, Directeur Marketing de Jennyer, « quand leurs parents ne sont pas avec eux, ils ne convertissent pas. Le moyen d’enlever cet irritant est de permettre de partager simplement le panier d’achat à une autre personne avertie via WhatsApp, Facebook Messenger, Email ou SMS. »

Quand aux parents, ils peuvent décider de régler la note ou non et également d’enlever certains produits s’ils le veulent.

JENNYFER N’OUBLIE PAS SON RESEAU PHYSIQUE

Jennyfer, Pleaz Pay
Jennyfer, faire payer quelqu’un d’autre son shopping

Jennyfer voit plus loin et aimerait déployer « Pleaz Pay » dans ses boutiques. En effet, bien que leur cible soit hyper connectée, cette dernière aime se rendre en magasin.

Le paiement déporté se ferait donc par liaison téléphone, en caisse. Un choix expliquée par le groupe, «  nous souhaiterions déployer en magasin cette possibilité de faire payer ses achats par un tiers. La cible des 10-19 ans est hyper connectée mais préfère se rendre en boutique, c’est une sorte de sortie vécue comme un loisir vécu en amis. »

SIMPLIFIER LE PARCOURS EN LIGNE

Pour simplifier le processus de validation de commande et « pallier les nombreux abandons de paniers au moment de la transaction« , Jennyfer a supprimé plusieurs étapes. En effet, si le client a déjà un compte ou s’il a déjà renseigné son magasin fétiche alors il n’a juste qu’à cliquer sur le bouton PAYER. Depuis, le taux de conversion est passé de 50 à 80%.

Jennyfer, Pleaz Pay
Jennyfer, faire payer quelqu’un d’autre son shopping

UNE MARQUE INSTAGRAMMABLE

Pour amener davantage les jeunes à se rendre en boutique, Jennyfer met en place de plus en plus de communication digitale et devient instagrammable.

Ainsi, sur mobile ou tablette, des formats de types story Instagram ont vu le jour afin de donner envie de se déployer.

Bien que l’idée soit d’augmenter la part du ecommerce de 5 à 8%, le groupe n’en oublie pas ses points de vente et son réseau physique.

Avec Jennyfer, le digital trouve sa place à tous les niveaux du parcours d’achat des clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.