JULES is back !

Le groupe HappyChic, connu désormais sous le nom Fashion3 a dévoilé sa stratégie pour moderniser ses enseignes masculines, Jules & Brice. Mais surtout son objectif long terme qui est d’occuper la place de leader de la mode masculine en France et à l’international.

Annoncée en Septembre 2018, la fusion entre Jules & Brice commencent à montrer son nouveau visage. Une nouvelle signature de marque “Men in Progress” a vu le jour ainsi qu’une refonte du concept magasin et de l’offre produit.

Née en 2000, la marque Jules a connu une expansion rapide jusqu’à l’inversement de l’intérêt pour la Fast Fashion des consommateurs. Selon Jean-Chrisophe Garbino, Directeur Général de Jules et Directeur de Fashion3 “les retailers qui survivront sont ceux qui auront su s’adapter, et je l’espère que l’on en fera partie.” C’est donc pourquoi la société nordiste s’est engagée il y a 2 ans sur “une profonde transformation de son business model pour produire que ce que l’on est capable de vendre, sans gâcher et sans brader“. Le nouveau socle stratégique repose sur 3 pilliers : “Zero Waste”, moins gaspiller et mieux maîtriser son empreinte écologique. Pour commencer, Jules et Brice ont mutualisé leurs fournisseurs et leurs matières, ce qui a engendré un achat d’1 million de pièces en moins tout en améliorant la performance écologique.

Cette meilleure gestion a aussi permis de mieux géolocaliser l’offre selon les points de vente. Ainsi, la marque mettra les produits en rayon selon les tailles, les catégories, les couleurs qui correspondent à la clientèle en magasin.

Tout cela “grâce aux données clients et magasin récoltées” indique Pingki Houang, Directeur omnicanal de Fashion3.
Une entité nommée FashionData a été créée et ouverte aux marques extérieures.

À ce jour, 5 profils client ont été définis et guident ainsi les décisions du groupe dans leur stratégie. Pour séduire une cible âgée de 25 à 45 ans, Jules mise sur tous les styles avec une dominante casual pour plaire au plus grand nombre.

En intégrant les prix de Brice, la gamme de prix proposée à la clientèle est plus large tout en restant accessible.
Jules compte également s’ouvrir aux autres acteurs et aux plateformes en ligne pour déployer sa nouvelle offre. Pour renforcer sa volonté de “régionnalisation”, une équipe dédiée a été créée pour identifier les marques partenaires et signer des licences avec des labels locaux.

En parallèle, Fashion3 va lancer son projet Le Cube pour redynamiser l’industrie nordiste par la relocalisation d’une usine de fabrication textile. Pour aller plus loin, Jules compte proposer des ateliers de réparation et de customisation en magasin. Le tout en se lançant sur le créneau de la seconde main en éditant un signe internet dédié fin d’année.

Pour le réseau retail, un concept magasin a été développé et permettra une transformation du parc du 3 ans.

Le groupe indique également que certaines enseignes Jules et Brice seront fusionnées pour n’en laisser qu’une.
Jules a des ambitions pour son futur. En effet, le groupe souhaite ouvrir de nouveaux points de vente là où elle n’est pas encore présente.
La marque souhaite aussi renforcer sa présence à l’export. Une ambition portée par Jean-Christophe Garbino, Directeur Général de Jules et Brice, d’occuper “la place de leader de la mode masculine en France et à l’international.”

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*