King Jouet phygitalise Paris

Fort de ses 240 points de vente en France, King Jouet continue son expansion en arrivant dans les centres-villes. Après Lyon et Strasbourg, le groupe français s’empare de la capitale.

King Jouet Paris

Arrivé au sommet de son expansion commerciale en périphérie des villes, King Jouet se diversifie et mise sur les centres-villes pour proposer une expérience différenciante à ses clients. D’après Philippe Gueydon, Directeur Général du groupe “nous voulons être, à présent, dans un segment plus large. Il est important pour King Jouet d’être à Paris pour gagner en visibilité et d’accroître notre chiffre d’affaires”. 

Une offre diversifiée.
Dans ces nouveaux concepts urbains, King Jouet a décidé de proposer des jouets plus responsables, plus ludiques et plus éducatifs. Pour réduire ses produits “mass market” qui représentent aujourd’hui 50% d’un magasin classique, le groupe a créé une cellule d’achats spécifique et s’est rapproché de jeunes créateurs moins connus du grand public. Ainsi, de jeunes marques pourront bénéficier de la visibilité de la marque King Jouet pendant plusieurs semaines et présenter leurs produits aux clients du magasin. Une stratégie “pour nous démarquer des pure players” souligne Philippe Gueydon.

King Jouet, toujours fidèle au phygital.

King Jouet Paris Comme dans la plupart de ses magasins, King Jouet s’appuie sur des outils phygitaux. Une fois encore, le magasin parisien revendique 2 bornes interactives mises en place par la société Improveeze. Ces deux bornes permettent à la clientèle d’avoir accès aux 20 000 références du groupe.

Le magasin quant à lui présente 4 000 références répartis sur 800 m² (hors réserve). L’équipe de vente s’est vue être phygitalisée également grâce aux mobiles vendeurs. Toujours fournis par Improveeze, ces derniers ont pour but d’aider le vendeur au quotidien. Enrichir son discours commercial à l’aide de contenus média (en réalité augmentée pour certains jouets), connaître les stocks en temps réel, scanner un produit, réaliser son inventaire, passer une commande et se renseigner sur l’état du compte du client…

Pour diversifier ses services, King Jouet Paris propose à sa clientèle une consigne du jouet acheté. Les client peuvent le payer et le laisser en magasin pour venir le chercher plus tard. Egalement, le magasin permet la livraison à vélo depuis le magasin. Beau geste pour la planète.
Le Click&Collect sous 48H est également présent pour le plus grand bonheur des parisiens.

King Jouet réalise 12% de ses ventes en ligne, en progression de 25%. Le groupe a une longueur d’avance sur ses concurrents car il a misé sur le phygital dès 2011.
Pour Patrick Jocteur Monrozier, responsable marketing du groupe, “nous voyons le digital comme un outil pour simplifier la vie de nos clients“.

L’expérience au cœur du magasin.

King Jouet Paris Souhaité comme un magasin de quartier, King Jouet Paris se veut être un lieu convivial, expérentiel, ludique tant pour les petits que pour les grands.

Ainsi, chaque samedi après-midi, des ateliers permettent de découvrir les nouveautés de la semaine ou de partager simplement un moment de jeu. De plus, Patrick Jocteur Monrozier indique que “nous présentons également plus de jouets hors de leurs boîtes pour être plus aisément testés“. Une invitation au toucher et donc au jeu.

Pour réellement scinder le concept urbain du magasin classique, King Jouet a misé sur des codes graphiques et une scénographique différentes. En effet, l’espace est aéré, tout de pierre, avec des aspérités béton et bois clair. Un espace également agencé avec des podiums de différentes hauteurs, des étagères murales et des présentoirs géométriques.

Un corner mode.

King Jouet Paris Dans la boutique parisienne, King Jouet a placé un corner pour la marque italienne Prénatal. Sur 150 mètres carrés, Prénatal a la joie de présenter ses produits. Un retour en France marqué après 22 ans d’absence de l’hexagone.

King Jouet Paris King Jouet indique un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros et 130 000 clients supplémentaires. Une belle année pour le groupe dont le secteur a connu plusieurs rebondissements.

La stratégie future est de continuer les développements sur les centres-villes.

Dans les 3 prochaines années, King Jouet vise une vingtaine d’ouvertures sur des villes comme Bordeaux ou Nantes. Mais le groupe n’oublie pas pour autant les magasins classiques en périphérie dont Philippe Gueydon avoue à demi-mots qu’un nouveau concept est en cours d’élaboration?

Excellente année pour King Jouet, le phygital serait-il la solution ?

(1 commentaire)

  1. Félicitation à toute l’équipe de KING JOUET. Une enseigne qui rappelons le a eu l’audace de se lancer dans le phygital commerce en 2011 dans lequel à l’époque encore peu de monde ne croyait. Une enseigne qui a su innover et prendre des risques. Sortir des sentiers battus. Le tête « hors » du sable (dixit Cédric Ducrocq @Diamart). Une enseigne qui a su se révolutionner et se transformer. Ce magasin n’est pas qu’un magasin de centre ville parmi les autres; c’est un symbole de réussite. chapeaux bas messieurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*