«

»

Nov 22 2011

“Le «nouveau magasin» n’est pas une machine de vente mais un lieu d’expérience”

experience-shopping-magasinLe site trends.levif.be vient de publier dans sa rubrique “immo” un article assez remarquable intitulé sobrement : De nouveaux genres de magasins : “A l’heure où on peut tout acheter en ligne, pourquoi le consommateur arpenterait-il encore les rues marchandes et les centres commerciaux ? Le «nouveau magasin» n’est pas une machine de vente mais un lieu d’expérience.”

Bien qu’extrêmement riche et intéressant, il s’agit cependant d’un article plutôt long, lequel découragera peut-être certains d’entre-vous, notamment les plus pressés par le temps. Aussi, nous vous proposons de vous partager ici quelques extraits choisis par nos soins qui vous permettront de parcourir rapidement les différents points de ce document pour éventuellement y revenir plus tard et prendre le temps de le lire dans son ensemble (ce que nous vous recommandons chaudement).

L’établissement amstellodamois d’Asics est un bel exemple d’une nouvelle génération de magasins. Ce sont des lieux où il est possible de vivre des expériences

L’Experience shopping s’inscrit dans le concept plus large de l’ experience economy que les professeurs d’université Joseph Pine et James Gilmore ont introduit dans leur ouvrage intitulé Experience Economy, publié en 1999 [...] Pour eux, l’expérience est l’étape suivante dans la création de valeur. Un pas que beaucoup d’entreprises sont en train de franchir, certaines avec plus d’enthousiasme que d’autres

L’évolution vers des «magasins d’expérience» n’est pas dissociable du succès croissant du shopping en ligne [...] Le commerçant doit donc donner à ses clients une raison de venir dans son magasin.

«L’ experience shopping n’est pas une tendance passagère, ce n’est pas quelque chose qui est hot aujourd’hui et qui s’estompera demain. En fait, il s’agit de l’essence de ce que les gens veulent : ils désirent prendre part à des expériences uniques, découvrir de nouvelles choses, être surpris…. L’expérience de shopping évoluera toujours avec l’air du temps», affirme Lorin Parys.

Le magasin devient un lieu où les visiteurs sont plongés dans une expérience de la marque. Les flagship stores d’Apple en sont l’exemple ultime. [...] «Le shopping est aujourd’hui une distraction, estime le COO. Paul Kelly, le CEO du grand magasin britannique Selfridges, a affirmé à ce propos : «Nous sommes plus en concurrence avec les cinémas et les parcs d’attractions qu’avec d’autres grands magasins.»

Pour les détaillants en difficulté, le message est clair : transformez votre magasin en un lieu «d’expérience» et la réussite sera garantie.

L’effritement de la fonction uniquement commerciale des magasins a aussi des conséquences immobilières. Dans des «magasins» comme The Samsung Experience dans le Time Warner Center (New York), on peut regarder, essayer, écouter, jouer mais on ne peut rien acheter. La relation classique entre le loyer et le chiffre d’affaires se trouve ainsi mise sous pression.

Articles similaires:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>