«

»

Mar 29 2018

Les spécialistes du jouet sur le point de disparaître ?

Les enseignes Toys’R’Us et La Grande Récrée, 18% du marché à eux deux selon la Fédération du Jouet, sont en difficultés. La première est en faillite aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la deuxième est en redressement judiciaire avec six mois d’observation.

 

Face à ces spécialistes qui représentent 40% des ventes, le commerce en ligne gagne du terrain et peut se vanter de faire 20% des ventes aujourd’hui, avec Amazon en tête. Fort de ses 100 000 références, contre 20 000 maximum en magasin, ce pure player a des arguments de taille pour récupérer des parts de marché. Sans oublier la grande distribution, qui, en période de fêtes, récolte 38% des ventes. Même si celles-ci ne sont que des concurrents périodiques, elles représentent une menace non négligeable au moment le plus crucial de l’année pour le marché du jouet.

Pour autant, les concurrents directs de Toys’R’Us et La Grande Récrée pourraient également en tirer parti. On pense par exemple à JouéCLub ou bien King Jouet qui connaît une belle croissance depuis 2016 (+6%).

img_43662

Avec sa stratégie de digitalisation des points de vente, aussi appelé phygital commerce, King Jouet allie les avantages du magasin physique (conseil et expertise des vendeurs, possibilité de voir et toucher les produits) et du commerce en ligne (offre plus importante et autonomie) grâce à des écrans connectés dans les rayons pour les clients et des smartphones pour les vendeurs. Les clients ont accès à toute la gamme proposée par King Jouet ; les vendeurs ont accès à toutes les informations relatives aux produits (stocks, descriptifs, …).

Le monde du retail doit repenser son fonctionnement et s’adapter aux évolutions de consommation et prendre en compte la transformation digitale entamée dix ans plus tôt avec l’apparition du smartphone. Ceci est d’autant plus nécessaire pour un secteur aussi concurrentiel que celui du jouet.

 

On ne peut parler aussi radicalement de disparition des spécialistes du jouet. Pour autant, ces enseignes devront se moderniser pour perdurer et garder leur place de leader face à la concurrence. L’historique et l’expertise d’une marque ne suffisent plus pour attirer et convaincre le consommateur.

Articles similaires:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>