Réenchantement du retail : le top 3

La capitale française fait son grand retour sur la scène mondiale du retail et de la distribution grâce à la montée en puissance d’enseignes phygitalisées et tournées vers le commerce de demain. En effet, l’engagement client est poussé à son maximum avec une augmentation du nombre de points de vente qui se sont transformés pour répondre aux attentes des nouveaux consommateurs. Mais également grâce à la digitalisation des points de vente pour apporter innovation et nouveauté aux consommateurs.

COURIR, WOOD 

Courir, Wood Courir a mis en place un nouveau concept, dès l’arrivée du client devant ce concept-store, le digital est présent par des vitrines digitales mettant en avant les produits de l’enseigne. Sur 235 m², les clients sont totalement plongés dans l’univers phygital de la marque. Ainsi, un mur digital diffuse les modèles “trendy” du moment, les clients peuvent également s’instruire grâce à la zone de live mettant en avant l’histoire de certaines sneakers. Pour aller plus loin, les clients peuvent se prendre, non pas en selfie mais en “selfeet” et afficher leurs coups de cœur sur le “Selfeet Board” du magasin ou encore partager leurs photos sur leurs propres comptes Instagram. Une interactivité avec la marque permise grâce au wifi gratuit mis en place dans la boutique.

Quant à la force de vente, elle est équipée de tablettes vendeurs. Pour créer une expérience client complète, le service Click&Collect a été installé près des caisses, ainsi, les clients peuvent commander en magasin et se faire livrer chez eux ou en boutique 2 à 5 jours après leur achat. Un service qui représente aujourd’hui 1/3 des ventes internet de Courir.

SEPHORA, FLASH 

SEPHORA, FLASH Avec Flash, Sephora a créé son premier concept de parfumerie qui se veut à mi-chemin entre le magasin de proximité et la boutique connectée. Bien que l’espace de vente soit réduit, les clients peuvent bénéficier des 14 000 références du catalogue via des bornes et tablettes interactives présentant la totalité du dit catalogue. En effet, seules 3 500 références sont présentes en boutique. Mais Sephora a pensé à tout car les clients peuvent commander les produits non présents en magasin via l’applicatif phygital et se faire livrer soit en boutique soit directement chez eux. L’enseigne a également mis en place des écrans passifs présentant les vidéos corporate du groupe, un miroir à selfie et des casiers pour recharger les smartphones des clientes. 15 conseillères de vente sont également présentes pour accompagner et répondre aux besoins des consommateurs. Pour terminer en beauté, le groupe a installé un distributeur automatique d’échantillons appelé Mini Beautic. Le principe : le client scanne son ticket de caisse et reçoit 3 échantillons de parfum.

NYX PARIS 

NYX PARIS Sur 116 m², le concept NYX est facilement reconnaissable grâce à ses couleurs flashy et sa musique à fond qui plaisent tant aux jeunes générations et aux fidèles de la marque. Pour se différencier, la marque mise sur son catalogue et ses quelques 2 000 références mais surtout sur le renouvellement d’une dizaine de nouveautés chaque mois tant sur le online que sur l’offline. Un moyen pour la marque de surprendre ses clients et les inciter à revenir en boutique mais également sur le site internet. Dans son magasin parisien, NYX a mis en place une stratégie phygitale en permettant aux clients d’accéder à des vidéos d’apprentissage personnalisées mais aussi de se prendre en selfie et de le diffuser sur les murs numériques du magasin. Et pour inviter davantage de clientes à venir en magasin, la marque réalise régulièrement des meet up avec des blogueuses beauté.

 

Au travers de ces 3 exemples de magasins connectés, l’expérience client en magasin a été élevé au niveau supérieur. Grâce à des dispositifs digitaux tout droit sortis d’une stratégie phygitale comme les bornes interactives et tabelletes vendeurs, le Click&Collect ou encore l’interactivité augmentée avec la marque, les consommateurs sont plongés dans un tout nouvel univers répondant à leurs attentes.
De par ces 3 concepts parisiens, le phygital montre, une fois encore, qu’il a tout pour composer le futur du retail et rompre avec le classique brick and mortar.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*